Email
Password
Remember meForgot password?
    Log in with Twitter
| Press Release

La caisse du RPC totalise 328,2 milliards de dollars au deuxième trimestre de l’exercice 2018

Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, sauf indication contraire.

TORONTO, 10 nov. 2017 (GLOBE NEWSWIRE) -- La caisse du RPC a clôturé le deuxième trimestre de l’exercice 2018, le 30 septembre 2017, avec un actif net de 328,2 milliards de dollars, comparativement à 326,5 milliards de dollars à la fin du trimestre précédent. Cette augmentation nette de 1,7 milliard de dollars de l’actif au cours du trimestre est attribuable à un bénéfice net de 2,3 milliards de dollars, déduction faite de tous les coûts engagés par l’Office, moins des sorties de trésorerie nettes du Régime de pensions du Canada (le RPC) de 0,6 milliard de dollars. Le montant des cotisations au RPC que reçoit la caisse du RPC est habituellement plus élevé que le montant nécessaire au versement des prestations au cours du premier semestre de l’année civile, facteur qui est en partie contrebalancé par des versements de prestations supérieurs aux cotisations au cours des derniers mois de l’année. Chaque année, les cotisations à la caisse continuent de surpasser les sorties de trésorerie.

Le portefeuille a réalisé des rendements nets nominaux sur 10 et sur cinq exercices de 6,9 pour cent et de 11,8 pour cent, respectivement, et un rendement de 0,7 pour cent pour le trimestre, déduction faite de tous les coûts engagés par l’Office.

Pour le premier semestre de l’exercice, la caisse du RPC a augmenté de 11,5 milliards de dollars, ce qui comprend un bénéfice net de 8,1 milliards de dollars, déduction faite de tous les coûts engagés par l’Office, plus des entrées nettes de trésorerie au RPC de 3,4 milliards de dollars. Le portefeuille a généré un rendement net de 2,5 pour cent pour la période, déduction faite de tous les coûts engagés par l’Office.

« Les cours des actions se sont améliorés à l’échelle internationale durant le trimestre, mais leur progression a été atténuée par les rendements négatifs des titres à revenu fixe canadiens et des placements en monnaie étrangère. La caisse a enregistré un léger rendement grâce aux apports de l’ensemble de nos principaux programmes de placement, nos équipes ayant réalisé plusieurs transactions triées sur le volet qui permettront de soutenir la croissance dans l’avenir », a déclaré Mark Machin, président et chef de la direction de l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (l’Office). « Notre portefeuille de placement largement diversifié continue d’afficher de solides rendements à long terme pour le Régime de pensions du Canada et pour ses cotisants et bénéficiaires. »

La caisse du RPC est un portefeuille mondial composé d’actifs libellés en de nombreuses monnaies étrangères et l’Office ne couvre généralement pas le risque de change par rapport au dollar canadien. Par conséquent, lorsque le dollar canadien s’apprécie, comme ce fut le cas au cours des six derniers mois, la caisse affiche des pertes de change. À titre d’exemple, le dollar canadien s’est apprécié de 6,6 pour cent par rapport au dollar américain au cours de cette période. À l’inverse, lorsque le dollar canadien se déprécie, la caisse enregistre des profits de change. Bien que les fluctuations des taux de change puissent avoir une incidence sur les résultats de la caisse au cours d’une période donnée, nous ne prévoyons pas qu’elles auront de grandes répercussions sur le rendement à long terme.

Viabilité à long terme
Le taux de rendement nominal net annualisé sur 10 exercices de 6,9 pour cent, qui correspond à un rendement réel net de 5,3 pour cent, enregistré par l’Office est supérieur à l’hypothèse prévue par l’actuaire en chef en ce qui a trait au rendement attendu pour cette même période. Le taux de rendement réel est présenté déduction faite de tous les coûts engagés par l’Office, conformément à l’approche utilisée par l’actuaire en chef.

Dans le plus récent rapport triennal publié en septembre 2016, l’actuaire en chef du Canada a de nouveau confirmé qu’au 31 décembre 2015, le RPC demeure viable, selon son taux de cotisation actuel de 9,9 pour cent, tout au long de la période prospective de 75 ans visée dans ce rapport actuariel. Les prévisions de l’actuaire en chef reposent sur l’hypothèse selon laquelle le taux de rendement réel hypothétique de la caisse, qui tient compte de l’incidence de l’inflation, atteindra en moyenne 3,9 pour cent au cours des 75 prochaines années.

Ce rapport confirme que le rendement de la caisse a surpassé les attentes pour la période allant de 2013 à 2015, le revenu de placement ayant dépassé les prévisions de 248 pour cent, ou 70 milliards de dollars.

La capitalisation et les obligations multigénérationnelles du RPC nécessitent un horizon de placement exceptionnellement long. Pour atteindre ses objectifs de placement à long terme, l’Office poursuit la constitution d’un portefeuille conçu pour générer et optimiser les rendements à long terme ajustés en fonction d’un niveau de risque approprié. Par conséquent, le rendement à long terme des placements est une mesure plus appropriée de la performance de l’Office que les rendements générés pour un trimestre donné ou un seul exercice.

 

Rendements sur cinq et 10 exercices1, 2 
 pour le trimestre clos le 30 septembre 2017)
 Taux de rendement
(nominal)
Taux de rendement
(réel)

Revenu de placement
3
Taux annualisé sur cinq exercices11,8%10,3%133,9 milliards de dollars
Taux annualisé sur 10 exercices6,9%5,3%153,5 milliards de dollars

1. Déduction faite de tous les coûts engagés par l’Office.
2. Les taux de rendement sont calculés sur une base pondérée en fonction du temps. Ils reflètent le rendement du portefeuille de placement, qui exclut le portefeuille de liquidités affectées aux prestations. 
3. Les données en dollars sont cumulatives.

Composition de l’actif    
Pour le trimestre clos le 30 septembre 2017
(en milliards de dollars) 
    
 $%  
 

Actions de sociétés ouvertes
    
Actions canadiennes10,6 3,2   
Actions étrangères99,2 30,2   
Actions sur les marchés émergents21,0 6,4   
 130,8 39,8   
 

Actions de sociétés fermées
    
Actions canadiennes1,2 0,4   
Actions étrangères52,4 15,9   
Actions sur les marchés émergents7,4 2,3   
 61,0 18,6   
 

Obligations d’État
    
Négociables23,5 7,2   
Non négociables des gouvernements provinciaux du Canada61,0 18,6   
 84,5 25,8   
 

Placements dans des instruments de crédit
19,9 6,1   
 

Actifs réels
    
Biens immobiliers41,0 12,5   
Infrastructures24,3 7,4   
Autres17,9 2,4   
 73,2 22,3   
Émission externe de titres d’emprunt(23,3)(7,1)  
Trésorerie et stratégies de rendement absolu2(18,1)(5,5)  
Portefeuille de placement328,0 100,0   
Portefeuille de liquidités affectées aux prestations0,1 0   
Placements nets3328,1 100,0   

1. Le poste Autres consiste en des placements des groupes Ressources naturelles et Agriculture.
2. Le solde négatif de 18,1 milliards de dollars au poste Trésorerie et stratégies de rendement absolu représente le montant net du financement par l’intermédiaire de dérivés et de conventions de rachat, et la position nette actuelle des stratégies de rendement absolu.
3. Excluent les actifs autres que les actifs de placement (tels que les locaux et le matériel) et les passifs autres que les passifs de placement, qui ont totalisé 0,1 milliard de dollars pour le deuxième trimestre de l’exercice 2018. Par conséquent, le montant des placements nets diffère de celui de l’actif net de 328,2 milliards de dollars.

Faits saillants des activités de placement du deuxième trimestre :

Placements privés

  • Conclusion d’une entente visant l’acquisition de Calpine Corporation, l’une des plus importantes sociétés d’électricité indépendantes aux États-Unis. L’Office prendra part à cette acquisition d’un montant en trésorerie de 5,6 milliards de dollars américains dans le cadre d’un consortium comprenant Energy Capital Partners et d’autres investisseurs. L’Office investira 750 millions de dollars américains. La transaction est assujettie aux approbations réglementaires et des actionnaires de même qu’aux conditions de clôture habituelles.
     
  • En partenariat avec Allianz Capital Partners (ACP), signature d’une entente avec Gas Natural Fenosa en vue d’acquérir une participation minoritaire de 20 pour cent dans ses activités de distribution de gaz naturel en Espagne (GNDB), pour un montant de 1,5 milliard d’euros. L’Office et ACP investiront 900 millions d’euros et 600 millions d’euros, respectivement. GNDB est le plus important réseau de distribution de gaz naturel en Espagne. Il alimente plus de 5,3 millions de clients dans près de 1 100 municipalités. Cette transaction est assujettie aux approbations réglementaires et aux conditions de clôture habituelles.
     
  • Investissement de 400 millions de dollars américains dans WME │ IMG, un chef de file mondial dans les domaines du divertissement, du sport et de la mode, maintenant connu sous la dénomination de Endeavor. Cet investissement représente une participation minoritaire de huit pour cent dans la société. Endeavor se spécialise dans la représentation et la gestion d’artistes; la concession de licences de marques, l’activation des marques et les stratégies propres à la marque; la production, la vente et la distribution médiatiques; la gestion d’événements.
     
  • Acquisition, auprès du Walter and Eliza Hall Institute of Medical Research, des droits visant une partie des redevances du vénétoclax, un médicament utilisé pour le traitement du cancer. Cette opération comprend un paiement en trésorerie initial de 250 millions de dollars américains et des paiements d’étape éventuels d’au plus 75 millions de dollars américains.
     
  • Conclusion d’une entente définitive avec Shell Overseas Holdings Ltd (Shell) en vue d’acquérir la totalité de Shell E&P Ireland Limited, qui détient la participation de 45 pour cent de Shell dans le champ de gaz naturel Corrib (Corrib) en Irlande, pour une contrepartie initiale totale en trésorerie de 830 millions d’euros, ainsi que des paiements additionnels d’un montant maximal de 250 millions d’euros à verser entre 2018 et 2025, en fonction du prix du gaz et de la production. L’Office et Vermilion Energy Inc. (Vermilion) ont conclu un partenariat stratégique aux termes duquel Vermilion exploitera les actifs de Corrib après la conclusion de l’acquisition. Cette opération est assujettie aux conditions habituelles et à l’obtention des approbations gouvernementales requises.

Actifs réels

  • Conclusion d’une transaction avec Cyrela Commercial Properties S.A. (CCP), aux termes de laquelle l’Office a acquis une participation de 33 pour cent dans le portefeuille d’immeubles de bureaux au Brésil de CCP, et CCP a fait l’acquisition de la participation de 50 pour cent de l’Office dans leur coentreprise existante axée sur les installations logistiques. Le portefeuille d’immeubles de bureaux de CCP est l’un des plus importants au Brésil et compte 12 propriétés de catégorie A principalement situées dans Faria Lima, un secteur de choix de São Paulo. Par ailleurs, l’Office et CCP se sont engagés ensemble à investir 400 millions de dollars américains dans une nouvelle coentreprise visant à effectuer de nouveaux investissements dans des immeubles de bureaux haut de gamme au Brésil.
     
  • En partenariat avec The Phoenix Mills Limited, acquisition d’un terrain à Pune, en Inde, pour une contrepartie de 1,61 milliard de roupies indiennes (32,0 millions de dollars canadiens), par l’intermédiaire de la plateforme d’investissement stratégique conjointe Island Star Mall Developers Pvt. Ltd. (ISMDPL). Première acquisition de la plateforme, le terrain offre un potentiel d’aménagement d’environ 1,6 million de pieds carrés. L’Office a investi 7,2 milliards de roupies indiennes (145 millions de dollars canadiens) dans ISMDPL et détient 30 pour cent de la plateforme, qui a été créée en avril 2017 afin d’aménager, de détenir et d’exploiter des immeubles à usage mixte axés sur le commerce de détail en Inde.
     
  • Engagement à fournir une facilité de crédit subordonnée de 250 millions de livres sterling à intu properties plc (intu). Cette facilité subordonnée appuiera la mise en œuvre des plans d’affaires d’intu, et est garantie indirectement par l’intu Trafford Centre, à Manchester, l’un des cinq principaux centres commerciaux du Royaume-Uni.
     
  • Acquisition d’une participation de 50 pour cent dans Milton Park, l’un des complexes commerciaux, scientifiques et technologiques intégrés les plus importants d’Europe, auprès de Hermes Investment Management pour un montant d’environ 200 millions de livres sterling. Situé dans la vallée de la Tamise, au Royaume-Uni, Milton Park compte plus de 250 entreprises employant plus de 9 000 personnes.      

Cession d’actifs :

Actifs réels

  • Vente de notre participation de 50 pour cent dans l’immeuble de bureaux Constitution Square, à Ottawa. Le produit net de la vente revenant à l’Office s’élève à environ 240 millions de dollars canadiens, avant les ajustements de clôture habituels. L’Office avait acquis cette participation en 2005.
     
  • Vente de tous les actifs agricoles détenus par Agricultural Company of America. Le produit net de la vente revenant à l’Office s’élève à environ 520 millions de dollars américains. L’Office a accumulé ses actifs agricoles aux États-Unis sur une période de quatre ans, soit de 2013 à 2016.

Voici les faits saillants de nos activités de placement après la fin du trimestre :

  • Investissement de 250 millions de dollars américains dans Meituan-Dianping, la plus grande plateforme chinoise de commerce électronique axée sur les services, effectué en partenariat avec Tencent, Trustbridge et d’autres investisseurs dans le cadre d’un financement de série C. Meituan-Dianping relie annuellement plus de 280 millions de consommateurs actifs à plus de cinq millions de commerçants locaux actifs répartis dans 2 800 villes de la Chine.
     
  • Formation d’un partenariat avec Alpha Investment Partners Limited (Alpha) et Keppel Data Centres Holding Pte. Ltd. pour investir un montant initial maximal de 350 millions de dollars américains en partenariat avec Alpha Data Centre Fund (ADCF), avec l’option d’investir un montant supplémentaire de 150 millions de dollars américains. Créé en 2016 par Alpha, ADCF vise à établir un portefeuille de qualité composé de centres de données nouveaux et existants en Asie-Pacifique et en Europe.

À propos de l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada
L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (l’Office) est un organisme de gestion de placements professionnel qui investit, pour le compte de 20 millions de cotisants et de bénéficiaires, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l’Office investit dans des actions de sociétés ouvertes, des actions de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe. L’Office a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Hong Kong, à Londres, au Luxembourg, à Mumbai, à New York, à São Paulo et à Sydney. Sa gouvernance et sa gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada. L’Office n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Au 30 septembre 2017, la caisse du RPC totalisait 328,2 milliards de dollars. Pour obtenir plus de renseignements sur l’Office, veuillez visiter le site www.cppib.com/fr ou nous suivre sur LinkedIn ou Twitter.

Mise en garde
Le présent communiqué contient des déclarations prospectives concernant la performance financière ou opérationnelle future de l’Office et ses stratégies ou ses attentes. Les déclarations prospectives se reconnaissent habituellement à l’emploi de termes comme « tendance », « éventuel », « possibilité », « croire », « prévoir », « s’attendre à », « actuel », « avoir l’intention de », « estimer », « position », « supposer », « perspectives », « continuer », « demeurer », « maintenir », « soutenir », « viser », « atteindre », ainsi qu’à l’emploi de la forme future ou conditionnelle des verbes tels que « être », « devoir » ou « pouvoir » et d’expressions similaires. Les déclarations prospectives ne représentent pas des faits passés, mais plutôt les prévisions actuelles de l’Office à l’égard des résultats et des événements futurs. Ces déclarations prospectives sont assujetties à un certain nombre de risques et d’incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats ou événements réels diffèrent considérablement des attentes actuelles, notamment en ce qui a trait au revenu de placement disponible, aux acquisitions prévues, aux approbations réglementaires et autres et aux conditions de placement en général. Bien que l’Office soit d’avis que les hypothèses qui les sous-tendent sont raisonnables, ces déclarations prospectives ne constituent pas une garantie de la performance future et, par conséquent, les lecteurs sont priés de ne pas se fier indûment à ces déclarations en raison de leur nature incertaine. L’Office ne s’engage pas à mettre à jour publiquement ces déclarations à la lumière de nouvelles informations, par suite d’événements futurs, de changements de circonstances ou pour toute autre raison. L’information présentée sur le site Web de l’Office ne fait pas partie intégrante de ce communiqué.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :

Dan Madge
Directeur principal, Relations avec les médias
Tél. : +1 416 868 8629
dmadge@cppib.com
Mei Mavin
Directrice, Communications d’entreprise mondiales
Tél. : +44 20 3205 3406
mmavin@cppib.com

 

Latest News
Top News