Email
Password
Remember meForgot password?
    Log in with Twitter
| Press Release

Cameco présente ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l’exercice 2017

SASKATOON, Saskatchewan, 13 févr. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- Cameco (TSX:CCO) (NYSE:CCJ) a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers et opérationnels consolidés pour le quatrième trimestre et l’exercice clos le 31 décembre 2017, conformément aux Normes internationales d’information financière (IFRS).

« Nos résultats pour le quatrième trimestre et l’exercice se sont révélés conformes à nos prévisions au troisième trimestre », a déclaré le président et chef de la direction, Tim Gitzel. « Alors que le marché a du mal à effectuer la transition, nous restons déterminés à renforcer l’entreprise à long terme. »

« Nous restons protégés par notre portefeuille de contrats et avons pris les mesures nécessaires pour réduire nos coûts. Bien que ces décisions aient été difficiles, nous commençons à constater leurs effets sur nos dépenses plus faibles en capital, d’exploitation et administratives, ainsi que sur notre génération de flux de trésorerie. »

« Nous avons fait preuve de discipline en matière de production au cours de ces dernières années. Nous avons réduit les activités de nos installations de Rabbit Lake et d’ISR aux États-Unis en 2016 et, en janvier, nous avons temporairement suspendu la plus grande source de production à teneur élevée au monde, notre site de McArthur River/Key Lake. Conformément à notre stratégie, nous avons pris des mesures pour préserver la valeur de nos sites principaux tout en éliminant une partie de la production à moindre coût d’un marché dans une situation d’offre excédentaire. Nous les avons prises à un moment où nous avions des stocks et une possibilité d’achat pour honorer nos engagements contractuels. »

« Nous continuerons d’évaluer notre stratégie dans le contexte du marché et nous pensons que nos parties prenantes seront récompensées pour leur patience et leur soutien à l’égard de notre stratégie visant à fournir une valeur à long terme. »

Sommaire des résultats et événements de l’année 2017 :

  • Résultats de 2017 conformes à nos prévisions; perte nette de 205 millions $; bénéfice net ajusté de 59 millions $ : Comme prévu, la production a été inférieure à celle de 2016 en raison des réductions planifiées et non planifiées. Au cours de l’exercice, nous avons mis en œuvre des changements opérationnels dans nos sites du Nord, dans le cadre de notre objectif de réduction des coûts et d’amélioration de l’efficacité. Les changements opérationnels et administratifs apportés en 2017 se traduisent par une diminution des dépenses en capital, du prix de revient unitaire, des frais d’exploration et des dépenses administratives. Toutefois, les bénéfices ont été inférieurs à ceux de 2016 principalement en raison de la baisse des prix de l’uranium. La baisse des prix a également contribué à la comptabilisation d‘une charge de dépréciation de 358 millions $ en 2017 (362 millions $ en 2016).
  • Le prix réalisé moyen a été supérieur au prix au comptant de 66 % : Nous continuons de tirer parti de la protection de notre portefeuille de contrats, malgré la suppression du contrat litigieux Tokyo Electric Power Company Holdings, Inc. (TEPCO) et la persistance des prix bas. Globalement, le prix au comptant a été de 21,78 USD/lb en 2017, tandis que notre prix réalisé moyen a été de 36,13 USD/lb. Nous continuons à travailler sur la protection et l’extension de la valeur de notre portefeuille. En 2017, nous avons prolongé notre contrat avec Bruce Power pour répondre à tous leurs besoins d’ici 2030. La valeur totale de cette prolongation est estimée à 2 milliards $ jusqu’en 2030.
  • Réduction supplémentaire de la production – suspension en 2018 de McArthur River/Key Lake, la plus grande source de production à teneur élevée au monde : Après la suspension de nos activités à Rabbit Lake et la réduction de nos champs de captage ISR aux États-Unis en 2016, le 8 novembre 2017, nous avons annoncé une suspension temporaire de McArthur River et de Key Lake à compter de la fin du mois de janvier 2018. Au cours du mois de janvier, les installations de McArthur River et de Key Lake ont été mises en état d’arrêt sécuritaire. La production pour 2018 devrait être négligeable. Nous continuerons d’examiner en permanence les conditions du marché, à mesure que nous cherchons une amélioration durable pour soutenir notre redémarrage. Comme nous l’avons indiqué précédemment, nous continuerons d’évaluer la combinaison optimale de nos sources d’approvisionnement en uranium pour alimenter notre portefeuille de contrats, ce qui pourrait nous amener à modifier davantage nos stocks, notre profil de production ou nos activités d’achat.
  • Restructuration de JV Inkai effectuée : Comme annoncé le 11 décembre 2017, la restructuration de JV Inkai a pris effet le 1er janvier 2018. La restructuration comprend une modification du contrat d’utilisation des ressources avec l’autorisation d’augmenter la production à 10,4 millions de livres par an (notre part étant de 4,2 millions de livres), une prolongation de licence jusqu’en 2045 et des changements aux limites pour correspondre au profil de production convenu jusqu’en 2045. En vertu de l’accord de mise en œuvre, notre participation dans JV Inkai a été ajustée à 40 % et celle dans Kazatomprom à 60 % à compter du 1er janvier 2018. Par conséquent, nous comptabiliserons JV Inkai à la valeur de consolidation.
  • Réduction au dividende planifié et changement au paiement annuel : Dans le contexte actuel des prix bas, nous continuons d’évaluer la répartition optimale du capital. Le 8 novembre 2017, nous avons annoncé une réduction de notre dividende planifié à 0,08 $ par action et un changement au paiement annuel dans le cadre de notre objectif constant de conservation de notre cote d’évaluation d’investissements et de notre risque d’autogestion. Enfin, nous espérons récompenser nos parties prenantes pour leur patience et leur soutien à l’égard de notre stratégie visant à fournir une valeur à long terme.
  • Différend avec l’Agence du revenu du Canada (ARC), en attente de décision de première instance : Le procès pour 2003, 2005 et 2006 a pris fin en septembre 2017. Nous restons confiants dans notre position et attendons une décision du juge. Nous avions déclaré que nous nous attendions à ce que la décision prenne de six à dix-huit mois, à compter de la fin du procès.
  • Litige avec TEPCO, calendrier d’arbitrage fixé : L’arbitrage devrait débuter au premier trimestre de 2019. Le moment de la décision finale dépendra de la durée des délibérations des arbitres une fois l’audience terminée. Nous avons produit notre demande introductive portant sur un montant de 682 millions $, majoré des intérêts et des frais juridiques.
    THREE MONTHS ENDEDYEAR ENDED
HIGHLIGHTSDECEMBER 31DECEMBER 31
($ MILLIONS EXCEPT WHERE INDICATED) 2017  2016  2017  2016 
Revenue 809  887  2,157  2,431 
Gross profit 237  157  436  463 
Net loss attributable to equity holders (62) (144) (205) (62)
 $ per common share (diluted) (0.16) (0.36) (0.52) (0.16)
Adjusted net earnings (non-IFRS, see page 3) 181  90  59  143 
 $ per common share (adjusted and diluted) 0.46  0.23  0.15  0.36 
Cash provided by operations (after working capital changes) 320  255  596  312 

Les états financiers annuels pour 2017 ont été vérifiés. Toutefois, les renseignements financiers présentés pour le quatrième trimestre de 2016 et pour le quatrième trimestre de 2017 n’ont pas été vérifiés. Vous trouverez un exemplaire de notre rapport de gestion annuel de 2017 et de nos états financiers vérifiés de 2017 sur notre site Internet, à cameco.com.

CHANGES IN EARNINGS  
($ MILLIONS)IFRSADJUSTED
Net earnings (losses) - 2016(62)143 
Change in gross profit by segment  
(we calculate gross profit by deducting from revenue the cost of products and services sold, and depreciation and amortization (D&A), net of hedging benefits)
UraniumHigher sales volume29 29 
  Lower realized prices ($US)(222)(222)
  Foreign exchange impact on realized prices (36)(36)
  Lower costs180 180 
  change – uranium(49)(49)
Fuel servicesLower sales volume(5)(5)
  Higher realized prices ($Cdn)21 21 
  Higher costs(15)(15)
  change – fuel services1 1 
NUKEMGross profit14 20 
  change – NUKEM14 20 
Other changes  
Lower administration expenditures44 44 
Lower (higher) impairment charges4 - 
Lower exploration expenditures13 13 
Change in Rabbit Lake reclamation provision(34)- 
Lower loss on disposal of assets16 16 
Change in gains or losses on derivatives22 44 
Change in foreign exchange gains or losses(17)(17)
Gain on customer contract settlements in 2016(59)(59)
Change in income tax recovery or expense(91)(90)
Other(7)(7)
Net earnings (losses) - 2017(205)59 

Mesures non conformes aux IFRS

BÉNÉFICE NET AJUSTÉ

Le bénéfice net ajusté est une mesure qui ne présente pas de signification normalisée ou de base de calcul cohérente selon les normes IFRS (mesure non conforme aux IFRS). Nous utilisons cette mesure comme un moyen plus utile de comparer notre rendement financier d’une période à l’autre. Nous estimons que, en plus des mesures classiques préparées conformément aux normes IFRS, certains investisseurs utilisent ces renseignements pour évaluer notre performance. Le bénéfice net ajusté est notre bénéfice net attribuable aux actionnaires, ajusté pour mieux refléter la performance financière sous-jacente pour la période considérée. La mesure du bénéfice ajusté reflète la correspondance entre le bénéfice net de notre programme de couverture et les flux de devises étrangères pour la période de référence concernée. Elle a aussi été ajustée en fonction des charges de dépréciation, du recouvrement du prix d’achat des stocks de NUKEM, de l’ajustement de la provision de remise en état de Rabbit Lake et de l’impôt sur le revenu des rajustements.

Le bénéfice net ajusté constitue une information supplémentaire non normalisée. Il ne doit pas être considéré de façon isolée et ne doit pas remplacer l’information financière préparée selon les normes comptables. D’autres entreprises peuvent calculer cette mesure différemment et il se peut donc que vous ne puissiez pas effectuer une comparaison directe avec des mesures similaires présentées par ces entreprises.

Afin de permettre une meilleure compréhension de ces mesures, le tableau ci-dessous rapproche le bénéfice net ajusté et notre bénéfice net pour les trimestres et pour les exercices clos le 31 décembre 2017 et 2016.

  THREE MONTHS ENDEDYEAR ENDED
  DECEMBER 31DECEMBER 31
($ MILLIONS)2017 2016 2017 2016 
Net loss attributable to equity holders(62)(144)(205)(62)
Adjustments    
 Adjustments on derivatives(2)23 (108)(130)
 NUKEM purchase price inventory recovery- - - (6)
 Impairment charges247 238 358 362 
 Rabbit Lake reclamation provision15 (28)- (34)
 Income taxes on adjustments (17)1 14 13 
Adjusted net earnings181 90 59 143 

Informations sectorielles

   THREE MONTHS ENDED YEAR ENDED 
   DECEMBER 31 DECEMBER 31 
HIGHLIGHTS 2017 2016 CHANGE 2017  2016 CHANGE
UraniumProduction volume (million lbs)  6.9 7.1 (3)%  23.8  27.0 (12)% 
 Sales volume (million lbs)1  12.6 11.7 8%  33.6  31.5 7% 
 Average realized price($US/lb) 39.44 38.04 4%  36.13  41.12 (12)% 
  ($Cdn/lb) 50.04 50.51 (1)%  46.80  54.46 (14)% 
 Revenue ($ millions)1  631 589 7%  1,574  1,718 (8)% 
 Gross profit ($ millions)  216 143 51%  395  444 (11)% 
Fuel servicesProduction volume (million kgU)  2.5 1.9 32%  7.9  8.4 (6)% 
 Sales volume (million kgU)1  4.6 4.0 15%  11.5  12.7 (9)% 
 Average realized price ($Cdn/kgU) 23.13 26.03 (11)%  27.20  25.37 7% 
 Revenue ($ millions)1  107 104 3%  313  321 (2)% 
 Gross profit ($ millions)  22 19 16%  64  63 2% 
NUKEMUranium sales (million lbs)1  4.0 3.1 29%  10.0  7.1 41% 
 Average realized price($Cdn/lb) 30.81 46.63 (34)%  32.25  47.90 (33)% 
 Revenue ($ millions)1  124 194 (36)%  321  391 (18)% 
 Gross profit (loss) ($ millions)2  2 (1)>100%  (15) (28)46% 

1 Exclusion des ventes et du chiffre d’affaires entre nos segments uranium, services du cycle de combustible et NUKEM. Veuillez consulter notre rapport de gestion annuel pour en savoir plus.
2 La perte brute comprend des dépréciations nettes de stocks de 9 millions $ en 2017 et de 18 millions $ en 2016 en raison d’une baisse du prix au comptant au cours de l’exercice.

Rapport de gestion et états financiers

Le rapport de gestion annuel 2017 et les états financiers consolidés 2017 fournissent une explication détaillée de nos résultats d’exploitation pour la période de trois et de douze mois terminée le 31 décembre 2017 par rapport aux périodes correspondantes de l’exercice précédent, ainsi que nos prévisions pour 2018. Ce communiqué de presse doit être lu conjointement avec ces documents, ainsi qu’avec notre plus récente notice annuelle, lesquels sont tous disponibles sur notre site Internet à cameco.com, sur SEDAR à sedar.com et sur EDGAR à sec.gov/edgar.shtml.

Avertissement relatif aux énoncés prospectifs

Ce communiqué de presse inclut des déclarations et des renseignements sur nos attentes pour l’avenir qui sont considérés comme des énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs représentent notre point de vue actuel et peuvent changer considérablement, et les résultats et événements réels peuvent différer sensiblement de ceux que nous prévoyons à l’heure actuelle. Voici quelques exemples d’énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse : les déclarations selon lesquelles nous restons protégés par notre portefeuille de contrats, nous avons pris des mesures pour préserver la valeur de nos sites principaux, nous avons réduit notre dividende planifié à 0,08 $ par action, la valeur totale de la prolongation du contrat Bruce Power est estimée à 2 milliards $ jusqu’en 2030, nous nous attendons à ce que la décision du juge dans le cadre du litige avec l’ARC prenne de six à dix-huit mois à compter de la fin du procès en septembre 2017 et l’arbitrage avec TEPCO devrait débuter au premier trimestre de 2019. Les risques importants qui pourraient entraîner un résultat différent incluent : des changements inattendus dans la demande d’uranium, notre production, nos achats, et nos coûts; nos estimations relatives aux réserves et aux ressources minérales et les règlements ou politiques du gouvernement; le risque d’une nouvelle réduction de notre dividende annuel planifié; les risques que la durée du contrat Bruce Power et les exigences et les prix en vertu de celui-ci soient inférieurs aux prévisions; le risque de litiges ou d’arbitrages contre nous qui ont un résultat défavorable; le risque que nos contreparties contractuelles ne puissent honorer leurs engagements; le risque que nos stratégies de réduction des coûts soient infructueuses ou aient des conséquences imprévues; et le risque que nos estimations et prévisions se révèlent incorrectes. Dans la présentation des énoncés prospectifs, nous avons formulé des hypothèses importantes qui pourraient se révéler erronées : la demande d’uranium; notre production, nos ventes et nos coûts; l’exactitude de nos estimations des réserves et des ressources; l’absence de réglementations ou de politiques gouvernementales nouvelles et défavorables; l’absence d’autres réductions de notre dividende annuel planifié; l’issue favorable de toute réclamation en justice ou arbitrage contre nous; notre capacité à conclure des contrats selon les modalités convenues; la durée du contrat Bruce Power et les exigences et les prix en vertu de celui-ci; le moment de la décision du juge dans le procès avec l’ARC et l’arbitrage avec TEPCO et le fait que nos stratégies de réduction des coûts et autres atteindront leurs objectifs avec succès. Nous vous recommandons également de consulter notre rapport de gestion annuel 2017 et notre notice annuelle la plus récente qui comprennent une présentation des autres risques significatifs qui pourraient amener les résultats réels à différer sensiblement de nos attentes actuelles et des autres hypothèses importantes que nous avons émises. Les énoncés prospectifs visent à vous aider à comprendre les opinions actuelles de la direction sur nos perspectives à court et à long termes, et sont susceptibles de ne pas être appropriés à d’autres fins. Nous ne mettrons pas nécessairement ces énoncés à jour, à moins que les lois sur les valeurs mobilières ne l’exigent.

Conférence téléphonique

Nous vous invitons à participer à notre conférence téléphonique relative au quatrième trimestre, le vendredi 9 février 2018 à 11 h (HNE).

Tous les investisseurs et les représentants des médias sont invités à y participer. Pour participer à la conférence téléphonique, veuillez composer le 800 319-4610 (Canada et États-Unis) ou le 604 638-5340. Un préposé acheminera votre appel. Les diapositives et une webémission en direct de la conférence téléphonique seront accessibles au moyen d’un lien affiché sur le site cameco.com. Vous trouverez ce lien sur notre page d’accueil le jour de la conférence téléphonique.

Un enregistrement de la conférence téléphonique sera disponible :

  • sur notre site Internet cameco.com peu après la conférence téléphonique
  • en différé jusqu’au 9 mars 2018 à minuit (HNE), en composant le 800 319-6413 (Canada et États-Unis) ou le 604  638-9010 (code d’accès : 1949).

Dates de publication des rapports trimestriels de 2018

Nous prévoyons annoncer les résultats trimestriels de 2018 comme suit :

  • résultats financiers et opérationnels consolidés du premier trimestre : avant l’ouverture des marchés le 27 avril 2018
  • résultats financiers et opérationnels consolidés du deuxième trimestre : avant l’ouverture des marchés le 26 juillet 2018
  • résultats financiers et opérationnels consolidés du troisième trimestre : avant l’ouverture des marchés le 2 novembre 2018

La date de 2019 pour l’annonce de nos résultats financiers et d’exploitation consolidés pour le quatrième trimestre et l’exercice 2018 sera présentée dans notre rapport de gestion du troisième trimestre de 2018. Les dates de publication sont sujettes à changement.

Profil

Nous sommes l’un des plus importants producteurs d’uranium au monde, un important fournisseur de services de conversion et l’un des deux fabricants de combustible Candu au Canada. Notre position concurrentielle repose sur notre participation majoritaire dans les plus grandes réserves à teneur élevée au monde et sur nos faibles coûts d’exploitation. Nos produits d’uranium servent à produire de l’électricité propre dans des centrales nucléaires à travers le monde. Nos actions se négocient aux bourses de Toronto et de New York. Notre siège social se situe à Saskatoon, en Saskatchewan.

Tels qu’utilisés dans le présent communiqué de presse, les termes « nous », « notre », « nos », l’« Entreprise » et « Cameco » désignent Cameco Corporation et ses filiales, y compris NUKEM Energy GmbH, sauf indication contraire.

Personne-ressource auprès des investisseurs :
Rachelle Girard
306  956-6403

Personne-ressource auprès des médias :
Gord Struthers
306  956-6593

Primary Logo

Latest News
Top News